Se faire percer les oreilles : ce que vous devez savoir

Les piercings aux oreilles sont devenus une chose courante. Mais que faut-il savoir avant de se faire percer les oreilles ?

Effectuer un piercing à l’oreille paraît simple, mais avant d’en faire un, vous devez prendre en compte diverses indications, notamment les types de piercing qui peuvent être effectués, le choix de l’outil de perforation, ainsi que les soins pour accélérer la cicatrisation. Vous allez découvrir dans cet article tout ce que vous devez savoir avant de percer votre oreille.

Les différents types de piercings d’oreille

L’oreille peut être percée à différents endroits. Avant de percer, choisissez bien la région de l’oreille où vous voulez mettre un piercing. Parmi les plus courants, il y a :

Le lobe 

C’est la partie molle qui se situe à l’inférieur de l’oreille. C’est la seule partie non cartilagineuse de l’oreille.

Le tragus 

Il s’agit du petit cartilage qui délimite votre conduit auditif en avant.

L’Anti-tragus 

Il se situe juste sur le côté opposé du tragus.

L’Hélix 

Ce type de piercing se fait sur les rebords les plus externes de votre oreille.

Le snug et le Rook 

Les deux se placent sur le cartilage interne de l’oreille, juste avant l’hélix.

La conque

Le piercing se place sur le cartilage central de l’oreille.

Piercing industriel 

Ce type de piercing relie deux piercings par un seul bijou. Ce dernier se localise entre l’hélice et son côté opposé. 

VOIR AUSSI : Bijoux magnétiques : pourquoi en porter et quels bienfaits ?

Quel matériau choisir pour percer les oreilles ?

Le piercing de l’oreille peut se faire à l’aide d’une aiguille ou d’un pistolet. Généralement, les aiguilles de perçage sont emballées et stérilisées individuellement. Elles s’utilisent pour perforer le trou, mais l’insertion du bijou est une étape supplémentaire. Le pistolet, quant à lui, ne nécessite pas d’aiguille, mais d’une boucle d’oreille type clou. Le pistolet insère directement la tige du bijou à travers l’oreille, d’un seul coup.

Pour un piercing qui nécessite la perforation du cartilage, l’aiguille est l’outil conseillé. Son bout pointu permettra de perforer le tissu cartilagineux très facilement. Même si le pistolet est plus rapide, la douleur occasionnée sera plus intense, car une tige de boucle d’oreille n’est pas perçante.

piercing-oreilles

Se faire percer les oreilles chez soi ou chez un professionnel ?

Il est toujours préférable de faire son piercing chez un professionnel même s’il est possible et même tentant de le faire soi-même. Se faire percer les oreilles chez un qualifié a beaucoup d’avantages comme :

L’assurance 

Si malheureusement votre piercing s’infecte, votre prise en charge sera assurée par le perceur. A condition, bien sûr, que ce dernier vous a fait signer une dispense avant de passer à l’acte. Ainsi, il est parfois utile de se renseigner sur les aspects légaux du piercing avant d’en faire un.

Le professionnalisme 

Il est évident qu’un perceur qualifié dispose de plus d’expériences que vous en matière de piercing. Grâce à son professionnalisme, le processus de perçage sera moins douloureux.

La propreté 

Certains studios de piercing disposent d’un autoclave pour nettoyer leurs équipements à chaque perçage. La propreté permet de limiter les infections.

Le piercing de l’oreille est-il douloureux ?

La douleur occasionnée lors d’un perçage de l’oreille dépend en grande partie de la zone de perçage. Comme le lobe de l’oreille est entièrement fait de tissu mou et flexible, la douleur sera moindre à cet endroit.  Les cartilages engendrent plus de douleur, car le tissu cartilagineux est plus dur à percer, de plus, l’auricule de l’oreille est sujette à une double innervation. De ce fait, il est plus sensible que le lobe.

Au moment du piercing, la douleur ressentie est semblable à un fort pincement. La douleur est vive, mais brève. La douleur dite « subséquente » qui survient juste après dure plus longtemps, mais elle est parfaitement tolérable.

Avant le piercing, vous pouvez appliquer des glaçons sur la partie à percer ou appliquer une crème anesthésiante facilement trouvable en pharmacie.

VOIR AUSSI : Bijoux en maille grain de café : pourquoi s’y intéresser ?

L’entretien et la cicatrisation

L’entretien du piercing à l’oreille se base sur quelques démarches essentielles :

  • Bien laver vos mains avant chaque procédure
  • Nettoyer votre piercing à l’aide de coton imbibé l’alcool, de Bétadine jaune ou bien d’eau oxygénée.
  • Faîtes régulièrement tourner la tige de votre boucle d’oreille, ou bien le tournoyer si c’est une boucle d’oreille style créole.

Pour accélérer la cicatrisation, pensez à bien protéger votre piercing la nuit et pendant votre douche. Évitez de faire de la piscine tant que la plaie n’est pas guérie. Il faut qu’elle reste la plus sèche possible. Optez également pour des boucles d’oreilles faites avec un matériau non allergisant comme l’or, l’argent ou l’acier inoxydable. Normalement, la cicatrisation se fait entre une à deux semaines. Pendant ce temps, surveillez tous les signes d’apparition d’infection.

Ainsi, réussir un piercing à l’oreille relève de beaucoup d’étapes à faire. Mais elle est généralement sans danger.

Rate this post

Laisser un commentaire

Résoudre : *
3 + 19 =